jeudi 16 juin 2011

Message de l'Association des Parents - Juin 2011

Le 15 juin 2011

Chers parents,

Cette fin d’année est pleine de rebondissements et je souhaite en aborder ici deux qui me semblent particulièrement importants.

1. Le départ de Monsieur Lenoble.
Plus que jamais, la solidité et le dynamisme de notre Association de Parents est vitale en ce moment charnière d’un changement de direction.
Quoique nous regretterons le départ d’un excellent directeur, le changement peut toujours être occasion de renouveau et j’espère que nous pourrons compter sur les forces vives de nombreux parents afin d’encourager et soutenir des changements positifs.
Monsieur Lenoble reste avec nous jusqu’à la rentrée et nous pourrons donc organiser avec l’équipe du collège une rentrée qui fasse la part belle à la présentation de l’AP, de l’Association des Anciens et au choix de parents délégués de classe dès le premier jour de l’année scolaire.

2. L’épisode du départ d’un certain nombre d’élèves le 12 mai dernier, à la veille d’une grève des cheminots à Namur, a fait l’objet d’une sanction sous la forme d’une retenue qui aura lieu ce vendredi 17 juin après-midi.
La sanction est différemment perçue par les uns et les autres et comme certains parents avaient souhaité que nous ayons une position commune face à la sanction, je voudrais faire ci-dessous quelques commentaires qui, s’ils sont le fruit de mes divers échanges n’engagent cependant que moi. S’il semble à l’un ou l’autre que j’ai mal interprété sa pensée, je l’invite à se repositionner par mail.

Il y a grosso modo trois cas de figure :
- l’élève a quitté l’école sans permission, voire malgré l’interdiction de partir.
- l’élève a quitté l’école avec une autorisation parentale obtenue en urgence par gsm.
- l’élève s’est conformé aux directives et est resté au collège.

Pour les premiers, la sanction va de soi !
Pour les seconds, les avis sont mitigés, certains parents n’ayant pas réussi à contacter le collège pour signaler le départ de leur fils, d’autres ayant reçu un appel de nuit assez désagréable et choquant dans son contenu.
Pour les troisièmes, si les premiers ne sont pas sanctionnés, ils seront du nombre des partants à la prochaine occasion !

Bien sûr, le mouvement de départ des élèves a pris tout le monde par surprise :
- la direction n’avait pas anticipé le mouvement de départ spontané et n’avait donc pas communiqué sur le sujet au moment où les élèves ont mis la pression.
- Préfète et éducateurs, sans directive arrêtée et pressés par des dizaines d’élèves d’autoriser leur départ ne se sont pas positionnés immédiatement et fermement contre cette « prise de pouvoir » par les étudiants.
- les parents contactés directement par leurs enfants à une heure assez tardive pour qu’ils soient amenés à décider très vite et sans information claire sur l’origine réelle du mot d’ordre de départ ont fait chacun un choix au mieux de leur appréciation.

Cet évènement a mis en lumière une nouvelle fois, les effets pervers de l’usage à l’école du gsm et de l’ordinateur. Non qu’il faille les interdire mais peut-être en nuancer la portée. En effet, du dimanche soir au vendredi après-midi, toute sortie d’un élève doit être autorisée par le collège. Le fait qu’un élève demande une autorisation à ses parents par gsm ne libère pas ceux-ci de l’obligation d’en avertir le collège AVANT la sortie de l'élève (ne serait-ce que pour des raisons de sécurité et de responsabilités).

Il est bien sûr toujours plus facile d’évaluer une situation a posteriori et de dire ce qu’il eut fallu faire ou ne pas faire !
Dans la situation qui nous occupe, d’aucuns sont tentés de pointer du doigt le fait que les retours du vendredi n’ont pas tous été faciles et que les cours ont tout de même été perturbés etc … ou, a contrario, que les jeunes qui se sont trouvés face à des piquets de grève à la gare de Namur se sont mis en danger …

Peut-être est-il plus constructif d’en tirer quelques enseignements :
- le principe de confiance qui doit présider à l’inscription d’un jeune dans un internat m’incite à insister pour qu’à l’avenir les parents rendent à la direction son rôle de décideur chaque fois que les jeunes ont le tentation de le court-circuiter.
- l’évènement aurait peut-être pu être mieux et plus rapidement géré si notre réseau de parents délégués de classe avait été au point ! Veillons à ce qu’il le soit l’an prochain.
- Il me semble également qu’une communication commune de l’AP vers l’équipe en charge ce soir-là, mettant en lumière les faiblesses de la « chaîne de commandement » pourrait aider à repenser les choses pour l’avenir.


J’espère vous voir nombreux à notre dernière réunion d’AP le vendredi 1er juillet à 19h45 au local multimédia du collège.(Les parents qui n’ont pas l’habitude de venir mais souhaiteraient être présents ce soir-là sont invités à nous le faire savoir à l’adresse mail secretaire.apgodinne@gmail.com afin que nous puissions veiller à avoir un local adapté au nombre de participants)
En attendant, bon travail aux enfants et aux parents pour ce sprint final !

Bien à vous

Bénédicte de Formanoir
Présidente AP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de garantir une qualité constante sur ce Blog, nous nous permettons de modérer vos commentaires. Ceci peut amener à quelques délais dans leur affichage. Merci pour votre compréhension.

L'Association des Parents